Horticulteur

Retour à toutes les options
agronomie.bmp
Agronomie
Description du métier, du parcours de formation, activités, aptitudes, exemples de planning de cours:
La consommation des produits et services de l'horticulture s'est régulièrement accrue ces dernières années. Même si aujourd'hui la crise économique produit ses effets, les perspectives futures sont encore ouvertes. La filière horticole devra cependant s'adapter et se préparer à accroître sa compétitivité et à augmenter le niveau de qualité des produits et des services.
Cinq domaines caractérisent la filière horticole : − les productions maraîchères − les productions de pépinières − l'arboriculture fruitière − les cultures florales et ornementales − l'implantation et l'entretien des parcs et jardins.
Chacun de ses domaines constitue un créneau d'emploi pour des jeunes motivé(e)s capables de réfléchir en termes horticoles. Dans la filière horticole se situent d'une part des exploitants/exploitantes qui sont secondé(e)s par des ouvriers qualifiés/ouvrières qualifiées et d'autre part ceux/celles qui travaillent seul(e)s et sont donc en même temps des chefs d'entreprise et des exécutants/exécutantes.
L'ouvrier qualifié/l’ouvrière qualifiée travaille sous la responsabilité d'un patron/d’une patronne et exécute les diverses interventions sur la base de consignes reçues. Il/elle ne prend pas les décisions relatives aux choix des espèces et variétés, aux calendriers des interventions, aux choix des produits utilisés qualitativement ou quantitativement. Il/elle possède cependant une certaine autonomie pour organiser son travail et pour pratiquer les diverses opérations qui lui sont dévolues.
Des contacts avec les entreprises il apparaît que cet ouvrier qualifié/cette ouvrière qualifiée doit notamment être capable : − de maîtriser les gestes techniques propres aux différentes interventions sur les végétaux − d'avoir une bonne connaissance de la physiologie des plantes et de la nomenclature − d'être motivé(e) et capable d'assumer sa formation permanente − d'avoir conscience qu'il/elle fait partie d'une entreprise, de travailler en équipe − d'avoir le sens de l'observation permanente afin de déceler rapidement les problèmes qui gênent le développement des plantes − de pouvoir réagir, par raisonnement et utilisation de ses acquis, face à une situation, un problème
− de s'adapter aux contraintes du métier − de prendre conscience de son rôle dans la protection de l'environnement − de respecter le végétal, de respecter les règles de sécurité.
Les options qui mènent vers ce métier